Le pouvoir guérisseur de la bonté

Le message inspirant que Jésus transmit au monde dans Un cours en miracles – dans un si beau langage, avec une si brillante logique et des mots d’amour bénis – ne veut rien dire s’il n’est pas vécu ni mis en pratique. C’est pourquoi, dans le texte, Jésus dit à ses élèves ces phrases très importantes, pour les avertir de ne pas répéter les erreurs des vingt et un derniers siècles et notamment de ne pas chercher à enseigner son message sans d’abord l’avoir appris eux-mêmes.

N’enseigne pas que je suis mort en vain. Enseigne plutôt
que je ne suis pas mort en démontrant que je vis en toi.
(T-11.VI.7 :3-4)

En d’autres mots, nous enseignons le message de Jésus en vivant conformément à son enseignement du pardon. Ce qui défait les leçons de haine, d’attaque et de meurtre de l’ego, et démontre ainsi l’efficacité du message de Jésus. Ce ne sont pas nos paroles, mais nos vies :

Il y a une différence majeure dans le rôle des messagers du Ciel qui les distingue de ceux que le monde désigne. Les messages qu’ils transmettent sont destinés d’abord à eux-mêmes. Et c’est seulement quand ils peuvent les accepter pour eux-mêmes qu’ils deviennent capables de les porter plus loin et de les donner partout où ils étaient destinés. Comme les messagers terrestres, ils n’ont pas écrit les messages qu’ils portent, mais ils en deviennent les premiers receveurs au sens le plus vrai, recevant pour se préparer à donner. (L-I.154.6)

978-2-923718-11-8